Mon environnement de travail

Mon environnement de travail

Il est évident que notre environnement et les êtres qui nous entourent jouent un rôle primordial sur notre façon de vivre.
J’ai commencé dans un studio de 17 m2 à Paris, au sixième étage sans ascenseur. Je dessinais sur une table de 1 m2, coincée entre le mur et l’évier… J’avoue que j’ai pas mal déprimé dans cet endroit et si je jette un œil sur ce que je peignais à cette époque, c’est bien sombre…
En fait, ma peinture s’est éclaircie au fur et à mesure que nos appartements s’agrandissaient.
Car, créer face à un cimetière et être entourée de grisaille n’est pas chose facile. A posteriori, je me demande comment j’ai fait.
C’est pourquoi, après quatorze années passées à Paris, nous nous sommes installés en Dordogne, puis dans le Lot et mes toiles se sont illuminées. Je me souviens notamment de Nanta et de Mystic que j’ai peintes dans l’année de notre arrivée.

sandy_fee_encours
Bien sûr, on ne peint pas mieux en changeant d’endroit. Mais en trouvant des lieux qui font écho à notre véritable personnalité, tout devient plus facile. Il est alors plus simple de vivre et donc de créer. En effet, je ne suis pas de ceux qui ont besoin de souffrir pour accoucher de quelque chose de bien. Personnellement, plus tout est tranquille, mieux c’est.
Par contre, un peu de stress dû aux délais m’a toujours stimulée et fait trouver des solutions inattendues et intéressantes…

Fermer le menu